matériel

Published on juin 15th, 2014 | by Florian L

6

A propos des tests de couteaux…

J’ai jusqu’à présent rechigné à vous rédiger des tests de couteaux.

Pourquoi cette réticence ? Dur à expliquer… Je peux parfaitement concevoir que l’on collectionne les couteaux et être un passionné de coutellerie. C’est d’ailleurs l’un de mes centres d’intérêts… Cependant, Tacticraft est un blog «bivouac et nature », non un blog de coutellerie, je ne voudrai pas mélanger ces thèmes.

Par ailleurs, le couteau a ce pouvoir étrange de stimuler l’imaginaire du public et de devenir l’objet de fantasmes. Pour les uns ce sera une arme pour pourfendre, dans le meilleur des cas, des zombies. Pour d’autres le couteau sera un billet pour l’aventure lors de stages survie-commando – genre c’est l’accessoire qui emmène l’Homme et pas l’inverse. Sans parler des guerriers du clavier…

campagne-3

J’ai vraiment trop de couteaux. Et encore, là il n’y a qu’un fraction de tout ce que je possède !

Vous comprendrez donc mes réticences à me voir amalgamé à l’une ou l’autre de ces tendances.

Pour autant, une personne sérieuse n’aurait pas idée de bivouaquer sans au moins une lame fixe…

Alors, OUI, je collectionne les couteaux, OUI je bivouaque et OUI je vais vous écrire des tests… Mais pas n’importe comment.

Tout ça tient en 8 points :

1 Il ne sera jamais question d’armes, ni dans un contexte de chasse, ni dans un contexte de self défense ni dans des conneries du genre « survie commando » ou « scénario zombies ». Il s’agit uniquement d’outils pour le bois. Tout commentaire dérivant sur la self défense ou je ne sais quoi dans ce gout là sera tout simplement supprimé.

campagne-4

Au delà des petits utilitaires, il sera aussi question des gros gros couteaux de camp… Pas toujours pertinents mais très amusants à manipuler (Cold Steel Gurkha Kukri version acier carbone « SK5 »).

2 Je ne sais pas parer le gibier (j’aimerai apprendre). Je ne donnerai aucun avis concernant la performance d’un couteau concernant le dépeçage.

3 J’ai trop de couteaux (sisi =). Je ne peux pas tous les utiliser en permanence. Ceci dit, il ne me faut pas beaucoup d’essais pour savoir si un design de lame est performant ou pas…
En revanche, pour donner un avis sur la solidité et la fiabilité d’une lame, il faut du temps… Il faut des contraintes thermiques et des chocs pour éprouver la résilience des matériaux… Et là-dessus, je ne peux rien vous garantir. Les tests indiqueront pendant combien de temps l’outil aura été testé. J’indiquerai aussi mes craintes concernant des points de fragilité supposés. Ce minimum d’honnêteté vous permettra de vous forger une opinion sur des bases saines.

campagne-2

Refendre un bloc de bois gras en morceaux gros comme des allumettes est une tâche très récurrente. (Mora Companion Heavy Duty MG)

4 Toujours concernant la fiabilité et la solidité : vous ne verrez pas chez moi de tests où l’on utilise le couteau comme un marchepied ou une masse pour casser des parpaings. Le test reflète une utilisation que je juge normale dans un cadre de bivouac nature.

5 Il n’y aura pas de glorification des trucs chers ou des matériaux précieux. Certes, c’est souvent plus beau que les outils d’entrée de gamme… Mais, honnêtement, les machins à 100 – 200€ sont rarement proportionnellement plus efficaces que les bidules à 20-30€… Dans les tests, il sera mentionné le prix moyen constaté sur le marché Français. La conclusion ne tiendra pas compte du rapport efficacité / prix car c’est à vous d’estimer la pertinence de la dépense en fonction de vos moyens financiers. Vous serez aussi seul juge en ce qui concerne l’aspect esthétique bien entendu.

campagne-6

Parfois le bois ne permet pas de faire de beaux « feather sticks » (Varusteleka Skrama Mk1 acier carbone)…

6 L’objet des tests ne portera pas sur l’efficacité brute mais sur l’efficience. L’efficience, c’est le rapport entre les moyens déployés et le résultat obtenu. Concrètement, la facilité à réaliser des tâches sera toujours mise en regard avec le poids de l’objet (portage) et la fatigue ressentie (utilisation).

campagne-7

BOUH ! Pas de gants ! BOUH ! (Varusteleka Skrama Mk1 acier carbone)

7 Tous les tests suivront la même grille d’évaluation afin d’être le plus objectif et exhaustif que possible. Les épreuves qui attendent le couteau sont censées représenter les taches courantes réalisées lors d’un bivouac (appointage, encoches, coupe etc.) Cette grille ne présentera pas des scores (c’était l’idée au départ mais c’est compliqué de quantifier) mais des commentaires sur la façon dont se comporte l’outil (il est plus facile de qualifier). Ce barème est téléchargeable à cette adresse. Vous êtes libres de l’utiliser ou de la modifier selon vos besoins.

8 Une attention particulière sera portée à l’ergonomie (grip mains mouillées, sécurité, rapidité de mise en œuvre..) et aux modes de port. Toutes les manipulations seront effectuées avec des gants anti-coupure en fibre de verre Niv5 qui adhèrent aux surfaces différemment de la peau. De ce fait, de nombreux outils ont été modifiés pour adapter la prise en main au port de ces gants. Les modifs seront à chaque fois indiquées et les résultats des tests vaudront pour l’outil modifié.

campagne-5

Pis il y aura des tests de hachettes aussi ! (Gransfors Mini Hatchet)

N’hésitez pas à me faire part de vos remarques et suggestion, surtout concernant la grille. J’y apporterai éventuellement des modifications.

Voilà, vous savez tout. Je vous dis à bientôt pour la première review !

Tags: , , , , , , , , ,


About the Author

pratique le camping sauvage, la glane de plantes et champignons, bricole des affuts / abris de fortune... Par l'intermédiaire de Tacticraft, il souhaite aujourd'hui partager sa passion de la "verte".



6 Responses to A propos des tests de couteaux…

  1. legrandjacques says:

    J’apprécie l’angle d’approche car il correspond bien au mien concernant les couteaux – Je suivrai donc ce qui sera dit avec un certain intérêt

  2. Jean-Michel says:

    Cela à l’avantage d’être clair net et précis!! c’est parfait. Et même si certains couteaux sont d’origine « militaire » comme les divers kabars, le principal c’est que l’on s’y retrouve pour le choix d’un « outils » pour un bivouac dans la verte! Merci pour cette approche.

    • Florian L says:

      En fait, ce qui me motive, c’est que l’on trouve beaucoup de tests positifs. Or, perso, je vois des défauts partout…

      • legrandjacques says:

        Tu vois des défauts partout car tu sors avec et travaille avec ce qui n’est pas majoritairement le cas de ceux qui sortent les tests – Par exemple la qualité du grip les mains mouillées, trop souvent passé sous silence. un détail certe mais qui peut avoir une certaine importance.
        Cordialement

  3. hk says:

    cette approche des tests me convient parfaitement: un couteau pour couper du bois, éventuellement de la nourriture, pas pour servir de barre à mine… tous les tests réalisés jusqu’à présent sont objectifs, concrets… bon raisonnement. merci.

  4. David says:

    Merci pour tes observations et ton explication sur le pourquoi de ta réticence de publier un article sur les tests de couteaux. Je suis moi même un passionné et j’ai apprécié ton approche. Je suis un peu plus directe car je raffole des articles de tests de couteaux de survie. J’ai moi même plein de couteaux de survie et je suis un blog depuis pas mal de temps sur ces outils de prédilection. Ton raisonnement est très clair et je reviendrais sur ton site pour lire d’autre article. A bientôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

Back to Top ↑