faune

Published on juin 14th, 2016 | by Florian L

4

Balade Naturaliste #3 – Forgeville / Garche – Juin

Cette « balade » sera un peu particulière cette fois ci car « multi terrains » et on verra autre chose que des plantes (pour une fois) !

On  commencera d’abord dans une « pessière » (une parcelle d’épicéas) puis on changera totalement de biotope pour d’abord faire un tour en lisière et enfin dans une Chênaie-Charmeraie.


C’est parti !

(couverture, fourmi sur fleur d’euphorbe sylvestre)

1 Fleur de tan (Fuligo septica)

natura-7

F. septica

Littéralement « fleur de chêne » (tan = chêne en « gaulois »), ce… n’est pas une fleur… A la fois animal (amibe) et à la fois champignon, c’est un myxomycète !

Lorsque le myxo a une consistance de crème dessert (de quoi vous dégouter des Danettes), on dit qu’il est sous forme de « plasmode » (ou forme « animale »). Le plasmode peut se déplacer de quelques centimètres par heure, engloutissant toute nourriture qu’il trouve sur son chemin. Vu en «time lapse », le plasmode semble battre comme des artères (voir cette excellentissime vieille vidéo).

Une fois arrivé à maturité, le myxomycète sèche et/ou change de forme. Pour la fleur de tan, la « crème jaune » noircit et devient poudreuse. Des spores sont alors libérées et perpétuent le cycle de reproduction.

Je regrette vraiment qu’il n’y ait pas plus de vulgarisation autour de ces « choses » semblant venues d’ailleurs. Fascinant.

2 Amanite épaisse (Amanita spissa)

natura-5

A. spissa et ses gros squames.

Lames blanches, libres, anneau non coulissant, pas de doutes, c’est une amanite ! L’amanite épaisse se distingue par des squames grisâtres « en carte de géographie »…

Médiocre comestible, on peu confondre l’A. spissa avec l’amanite panthère, plutôt toxique (mais rarement mortelle). Cette dernière a des squames plus petits couleur blanc de lait. Mais attention, ces squames peuvent être « lavés » par la pluie !  Le risque de confusion est réel !

natura-1

Amanite panthère. Photo prise en septembre.

Méfiance, donc et faites votre l’adage : quand ya un doute, ya pas de doutes !

3 Polypore du pin (Fomitopsis pinicola)

natura-9

F. pinicola « adultes ».

Enfin une espèce dont le nom nous renseigne utilement ! Oui, le polypore du pin est un saprophyte
(pas un parasite) qui décompose le bois des résineux.
Les adultes sont faciles à reconnaitre avec leur liseré blanc. Les spécimens plus jeunes, plus clairs,  se distinguent par un larmoiement abondant.

natura-10

Larmoiement du « jeune » F. pinicola.

Dernier point, le carpophore (le chapeau quoi…) a en plus la particularité de fondre « comme du plastique » lorsqu’il est exposé à la flamme du briquet.

Ah, oui, j’oubliais : non comestible. 😉

4 Phalle impudique sous forme d’œuf (Phallus impudicus)

Voilà un champignon qui prête toujours à sourire lors des sorties myco… Non seulement en raison de l’apparence… Mais aussi à cause de son odeur de cadavre. Odeur attractive pour les mouches qui à leur tour assurent le transport des spores. Bref, des mouches, des phallus qui puent, je vous fais un dessin ? XD

natura-12

Comment peut on manger ça ?! EURRRK !!!

Bizarrement, ce champignon est comestible lorsqu’il est encore jeune, sous la forme « d’œuf ». Attention, tous les « œufs de champignons » ne sont pas comestibles ! L’amanite phalloïde (mortelle), lorsqu’elle est encore non éclose dans sa volve, ressemble aussi à un œuf.

Afin d’éviter tout risque de confusion, on coupera en deux la « boule » (no joke). Si c’est une phalle, on pourra alors distinguer nettement le « gleba » (partie contenant les spores dont se régalent les mouches). Perso, je n’ai jamais gouté cette horreur gélatineuse et le ferai probablement jamais !

natura-1-2

Phalle impudique développée. La partie verte s’appelle la gleba. C’est la partie fertile.

5 Grande Loche (Arion rufus)

Sans transition (sisi je vous jure), après le phallus impudique, la grande loche !

natura-8

Voleuse de cèpes !

C’est une limace très, très commune qui  est l’ennemie jurée du ramasseur de champignons car elle prend un malin plaisir à manger les meilleurs comestibles…

Pas grand-chose à ajouter. Je reposterai surement une photo de leur accouplement si j’en ai l’occasion car c’est une curiosité.

6 Vipérine (Echium vulgare)

On sort de la pessière, direction la lisière calcaire de la parcelle de feuillus.

La vipérine est une plante « comexique ». C’est-à-dire que les auteurs ne sont pas d’accord sur sa comestibilité… Comme la bourrache, sa cousine proche (Borraginacées) la vipérine contient des alcaloïdes pyrrolizidiniques (ce mot peut faire pleurer un germanophone). Autrement dit, consommée régulièrement, cette substance déclenche des cancers du foie (+ toxique pour les fœtus lorsque la mère en consomme).

natura-13

La vipérine est la plante aux fleurs bleues.

Mais ce n’est pas tout ! Selon D. Henschel, la vipérine consommée à haute dose provoquerait des paralysies à la manière du curare. AMHA, vous ne risquez rien à en manger une fois mais… prudence !

En dehors de la bouffe, c’est une plante magnifique ET mellifère : l’observer c’est aussi l’occasion de voir des papillons intéressants comme par exemple le moro sphynx.

Rien que pour ces deux raisons, je ne comprends absolument pas pourquoi la vipérine est considérée comme une « mauvaise herbe ». Elle devrait au contraire être plantée dans les jardins pour l’ornement et le plaisir  d’attirer les abeilles bourdons et papillons…

7 Orchis pyramidal (Anacampis pyramidalis)

Bon, je suis désolé pour cette image faite, refaite et surfaite jusqu’à la nausée… Franchement, je ne vois pas ce qui justifie à ce point le succès des orchidées auprès des naturalistes et des photographes (voir avez un droit de réponse bien entendu et je serai ravi de le lire dans les coms) ! Pas ma tasse de thé.

natura-14

Bien que comestibles, bon nombre d’orchidées sont protégées (pas celle-ci, mais reste fragile) et il faut donc éviter de les ramasser.

D’après F. Couplan, l’orchis pyramidal est/était consommé en Bosnie et en Turquie sous forme de bouillie de tubercules. En Dauphiné et en Savoie, on les mangeait cuits à l’eau ! Je me laisserai bien tenter un de ces quatre par un plat d’orchidées… Mais promis, pas des masses !

8 Chenille de la Zygène

Alors celle là, pour l’identifier, je ne vous cache pas qu’on en a chié ! En fait la chenille est enroulée sur elle-même et photographiée en contre plongée…

natura-20

Alors, un truc qui me fait marrer : la zygène de la filipendule est un papillon de nuit de jour. Plus sérieusement, les ailes au repos horizontales fait de cet insecte un papillon de nuit… Mais il est actif le jour… Ok, bon, c’est un peu tiré par les cheveux…

natura-1-3

Zygène de la spiruline adulte. Photo prise fin juillet.

9 Coléo à « grosses cuisses » (Oedemara nobilis)

Pas grand-chose à raconter sur ce petit coléoptère pollinisateur… Sinon… Que seul le mâle porte les boules.

natura-21

La nature est bien faite quand même.

10 Bolet d’été (Boletus estivalis)

On croit que la meilleure saison pour cueillir les champignons est l’automne. C’est faux ! Si on se débrouille bien, on peut en ramasser toute l’année (morilles au printemps, oreilles de judas en hiver…) !

natura-4

Nom nom nom ! XD

Le cèpe d’été, lorsqu’il n’est pas dévoré par ces gougnafières de limaces (je plaisante, je vous aime les baveuses), est un bolet délicieux à mettre dans l’assiette. Il rivalise en parfum avec le cèpe de bordeaux (B. edulis), c’est dire ! Il est d’autant plus intéressant qu’il est plutôt précoce dans la saison.

Perso j’attends avec impatience la poussée de girolles… Et vous ?

11 Petite biche (Dorcus parallelipipedus)

Une belle rencontre que ce gros insecte ! Avec son vol lent et bruyant, vous pouvez aisément la rattraper pour l’observer sur son lieu d’atterrissage.

Hélas, la petite biche est de plus en plus rare… Pourquoi ? Parce que sa larve a besoin de troncs en décomposition de diamètre importants et que son développement prend plusieurs années…
Comme les forêts sont exploitées pour leur bois, il y a assez peu de bois mort à disposition (dans une forêt tempérée primaire, un arbre sur trois est mort !!!). Heureusement que l’ONF donne des consignes pour que soit laissé exprès du bois après le passage des bûcherons.

natura-3

J’ai donc un message à passer auprès de mes amis bushcrafteux et survivors. Merci de ne pas manger des larves de coléos ou de fouiller le bois pourri à l’aide d’un couteau dans le seul but d’épater les clients d’un « stage commando pour civils » (no comment, me suis engueulé avec une « star » du milieu à ce sujet). Merci aussi de limiter la taille de  vos feux au strict nécessaire : en brulant du bois mort, vous tuez pas mal de bestioles en fait (en plus du risque incendie)…

12 Jeune martre des pins (Martes martes) 

Alors ça ! Pour une surprise ! Une jeune martre des pins !

Beaucoup de chance sur ce coup là. Déjà de la rencontrer, mais aussi de l’approcher et de réussir ce cliché. Bon à mon avis, comme c’est une jeune, elle devait ne pas être très « alerte »…

martre-1

Je ne suis pas fondamentalement anti-chasse (du moment que cette pratique soit assujettie à l’autorité des scientifiques et non pas des lobbies/politiques…), mais je trouve scandaleux que la martre soit encore chassée dans certains coins de France en raison de son caractère prétendument nuisible… Alors que les écologues peinent à établir un suivi des populations (principe de précaution)… Chez nous, en Moselle, elle a été retirée de la liste des nuisibles depuis 2014.

Bon, sur ce, je retourne à mes couteaux XD.

@+ !

 

 

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , ,


About the Author

pratique le camping sauvage, la glane de plantes et champignons, bricole des affuts / abris de fortune... Par l'intermédiaire de Tacticraft, il souhaite aujourd'hui partager sa passion de la "verte".



4 Responses to Balade Naturaliste #3 – Forgeville / Garche – Juin

  1. jean says:

    bravo super photos

  2. Julien says:

    Salut

    Belles photos !

    Peux-tu me dire quel appareil photo tu as utilisé ?

    Bonne journée

    Julien

  3. grizard says:

    Bonjour,

    Juste une précision, je pense que la petite biche est en fait une femelle de lucane cerf-volant.
    (et la photo de martre est superbe !)

    Bien à vous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

Back to Top ↑