plantes

Published on novembre 10th, 2014 | by Florian L

1

Consoude (Symphytum officinale) – Comestible

La consoude est une plante herbacée vivace qui supporte très bien les rigueurs de l’hiver, ce qui la rend intéressante comme source de nourriture 3-4 saisons. Elle fait partie de la famille des Boraginacées dans laquelle on retrouve d’autres plantes comestibles comme la pulmonaire ou la bourrache.

(photo ci dessus: fleurs de consoude – Juillet)

CONSOUDE-2

Vue générale de la plante.

Description

Les feuilles sont garnies de poils très rêches qui sont caractéristiques de la consoude. Elles sont aussi très largement décurrentes et présentent des nervures en réseau.

Les tiges sont couvertes de longs poils coniques disposés de part et d’autres, symétriquement.

CONSOUDE

On remarquera les nervures en réseau. Au toucher, la feuille est extrêmement rêche. Photo: Juin.

Au milieu de la touffe de feuille émergent des tiges florifères garnies de clochettes de couleur variant du blanc au jaune pâle, puis au rose et au violet suivant les variétés. Les inflorescences se déroulent suivant un tracé hélicoïdal. Les fleurs sont campanulées et plus ou moins évasées. L’organisation de la fleur se fait autour du chiffre 5 : 5 sépales soudés à leur base, 5 pétales (soudés en tube), 5 étamines. Les fleurs blanches sont généralement parfumées car peu visibles par les insectes. Inversement les fleurs de couleur vive sont peu parfumées car très visibles.

Les racines généralement charnues sont, suivant l’âge, brunes à noires à l’extérieur et blanches à l’intérieur. Certaines variétés possèdent des racines dont la taille peut atteindre 180 cm.

Habitat

La consoude affectionne avant tout l’humidité et les sols riches en azote. On la trouvera dans les marécages, fossés et berges des cours d’eau.

CONSOUDE-5

Lorsque les conditions lui sont favorables, la consoude peut être localement très abondante. Photo: Novembre.

Confusions possibles

Lorsque la plante n’est pas en fleur, il est possible de confondre la consoude avec la digitale (genre Digitalis). C’est au toucher que l’on lèvera toute ambiguïté : la consoude est très rêche tandis que la digitale est douce au toucher.

CONSOUDE-4

La consoude est une plante vivace. On peut en trouver pendant 3-4 saisons. Photo: Novembre.

Propriétés médicinales

Si la consoude porte la qualification « d’officinale », c’est parce qu’elle a eu par le passé une utilisation thérapeutique.

En effet, le nom français « consoude » provient des capacités de ces plantes à accélérer la consolidation des fractures grâce à leur teneur en allantoïne. Elles étaient en effet très utilisées autrefois pour cet usage.

Dans ce cadre d’utilisation, on consommera la racine. Elle est astringente, émolliente, expectorante. En usage externe, c’est un excellent cicatrisant. On l’utilise fraiche et râpée.

Attention ! La racine contient des alcaloïdes pyrrolizidinques toxiques pour le foie. Son usage tant alimentaire que médicinale est déconseillé.

CONSOUDE-2-2

Cette photo met en évidence l’aspect hispide de la plante. On notera aussi les feuilles nettement décurrentes.

Propriétés culinaires

Les racines de la consoude sont très fades et mucilagineuses. En outre, elle sont légèrement hépatotoxiques.

Le vrai intérêt culinaire réside dans les feuilles et les boutons floraux, qui par ailleurs présentent une concentration d’alcaloïdes toxiques moindre (Cf Couplan, le Régal Végétal).

Les jeunes feuilles sont comestibles crues.

Les feuilles développées sont beaucoup plus rudes et il vaut mieux les faire cuire. On peut les hacher et les incorporer à des soupes, que leur mucilage va épaissir ou bien préparer des beignets dont le goût rappellerait celui de la sole.

Le sommet des tiges et les pétioles peuvent être blanchis comme des asperges.

Il est intéressant de noter que la plante contient de la vitamine B12, rarement présente chez les végétaux.

Tags: , , , , , , ,


About the Author

pratique le camping sauvage, la glane de plantes et champignons, bricole des affuts / abris de fortune... Par l'intermédiaire de Tacticraft, il souhaite aujourd'hui partager sa passion de la "verte".



One Response to Consoude (Symphytum officinale) – Comestible

  1. Pingback: Tacticraft | Bushcraft, nature, survie, botanique, matériel et techniques

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

Back to Top ↑