matériel

Published on août 5th, 2013 | by Florian L

4

Test de la lampe Fenix LD10 utilisée comme frontale

Pour celui qui souhaite bivouaquer ou se déplacer de nuit, une lampe frontale est un accessoire indispensable. Paradoxalement, malgré la pléthore de modèles disponibles sur le marché, trouver une BONNE lampe frontale relève de la mission impossible. Alors il faut ruser, comme par exemple transformer une mini lampe tactique en frontale. Est-ce que la combinaison Fénix LD10 + diffuseur + bandeau de tête parviendra t’elle à s’imposer comme une solution viable ?

Caractéristiques  de la LD10:

Alimentation : 1 x AA
Poids sans pile : 50g
Longueur : 10cm
Corps entièrement en aluminium
Etanchéité IPX 8 (garanti 30 minutes sous 1m d’eau)
Prix : entre 40 et 50€

animalier-5

 

Qu’est ce qu’une bonne lampe frontale ? (AMHA)

-> pas de piles CR123 mais des piles AA. Si les CR123 sont chères, elles ont aussi l’impardonnable défaut d’être rares. De plus, par expérience, les accus CR123 finissent par claquer au bout d’une vingtaine de cycles de rechargement. Les AA ont peut être une autonomie moindre mais elles sont disponibles partout et les accus sont fiables. Rien de plus con qu’une lampe sans piles.

-> résistant à l’eau. IPX6 minimum. IPX8 idéalement. IPX4 à fuir (que signifie IPXX ?).

-> résistante. Donc sans pièces en plastique cassantes.

-> éclairage modulable en intensité et si possible en largeur de faisceau. Pourquoi ?  Soit pour porter loin mais avec un faisceau étroit, soit pour éclairer large mais au détriment de la portée. Minimum 100 lumens de puissance max.

-> interrupteur de marche/arrêt fiable qui interdit tout allumage fortuit dans le sac ou dans la poche de veste.

Mine de rien, rien que sélectionner une frontale résistante à l’eau et qui ne soit pas en vulgaire plastoc élimine d’office 90% des produits de ce marché.

La LD10 répond à ce simple cahier des charges… en lui ajoutant quelques accessoires (environ 25€ de supplément)…

animalier-6

Mais d’abord la lampe en détail :

Livrée avec des joints de rechange, un clip ceinture (amovible) et un étui que l’on oubliera vite (velcro), la LD10 en elle même présente une finition impeccable, entièrement en aluminium anodisé noir. Bien que cylindrique, une partie du corps est polygonal afin d’empêcher la lampe de rouler le long d’une pente.

La sélection des modes d’éclairage est un peu particulière. Elle est scindée en deux parties que l’on sélectionne en vissant ou dévissant la tête de la lampe. On navigue ensuite au sein de chaque mode en enfonçant l’interrupteur à mi course. Notez au passage que contrairement à une « vraie » lampe tactique, ce système de mi-course interdit l’allumage « bref »  de la lampe. Il est donc moins aisé de réaliser des signaux morse par exemple.

La première partie est le mode dit « turbo » qui permet de sélectionner un éclairage de 130 lumens (autonomie annoncée 1h30) et un mode stroboscopique soit disant pour la self défense. Oui les lampes tactiques sont aussi des armes, on y reviendra par la suite.

La seconde partie est le mode « normal » permettant de faire fonctionner la lampe en mode 9 lumens (34h), 47 lumens (6h) et  100 lumens (2.2h). En fin de cycle, on peut déclencher un mode « SOS » où la lampe émet le fameux signal de détresse en boucle. Très, très bonne idée.

Concernant l’utilisation de la LD10 en self défense… D’accord : de nuit ou en milieu fermé, un éclairage de 130 lumens en spot, qu’il soit stroboscopique ou pas, aveuglera efficacement tout adversaire. Cependant, une lampe tactique de taille normale, c’est aussi une arme de frappe de type « kubotan ». La LD10 est tout simplement trop légère et trop petite pour être utilisée comme telle.

130 lumens, sans diffuseur

130 lumens, sans diffuseur

100 lumens, sans diffuseur

100 lumens, sans diffuseur

47 lumens, sans diffuseur

47 lumens, sans diffuseur

9 lumens. Ce mode sert à éclairer des objets proches.

9 lumens. Ce mode sert à éclairer des objets proches.

La seule chose qui manque à cette lampe, c’est un signal alertant l’utilisateur de la décharge des piles, afin d’éviter de se retrouver dans le noir total en pleine action… Remarquez, très peu de lampes disposent de cette alerte pourtant plus que pertinente… On trouve cette fonction uniquement sur les lampes très haut de gamme destinées à la spéléo… On devinera pourquoi.

Utilisation en lampe frontale :

Fenix commercialise de nombreux accessoires compatibles avec la LD10. Deux retiendront en priorité notre attention : le bandeau de tête et le diffuseur.

Le bandeau de tête est constitué de deux élastiques. Il maintient confortablement la lampe sur la tête, il fait son job quoi. La lampe est fixée au bandeau par l’intermédiaire d’une platine en plastique épais se verrouillant à l’aide d’une molette/vis. Sur la plupart des lampes frontales (je pense notamment aux petzl) le point faible, c’est la charnière permettant l’inclinaison de la lampe souvent constitué d’éléments en plastique fin très fragiles. Sur le système fenix, c’est très épais, c’est beaucoup plus fiable… Enfin, fiable à condition de ne pas serrer comme une sourd ! En effet, la lampe est solidement fixée à la platine bien avant le blocage de la vis. Trop serrer, c’est risquer de casser la charnière vu les énormes contraintes mécaniques exercées. A mon avis, c’est pour cette raison que la boite du bandeau contient deux platines de fixation (ou bien vous pouvez mettre deux LD10 sur un bandeau =).

animalier-13

Notez la position latérale de la lampe. C’est un détail trèèèèès important pour tout porteur de lunettes.

Le diffuseur est un simple clapet que l’on peut relever / abaisser du bout du doigt et qui s’emboite sur la tête de la lampe. Il faudra le coller à la lampe si vous en faite une utilisation régulière car le maintien de l’accessoire est trop « lâche ».  Il risque d’être perdu si il s’accroche à la moindre petite branche basse.

Le diffuseur élargit l’angle du faisceau : la lampe porte moins loin mais votre champ de vision s’en trouve élargi. La plupart des lampes frontales ont un faisceau large car c’est ce qu’il y a de plus pratique pour bien discerner son environnement proche et avoir un vision périphérique sans s’aveugler.

Le fait de pouvoir à tout moment relever le clapet pour éclairer au loin avec un faisceau très étroit (spot) est un véritable atout qu’aucune lampe frontale, à ma connaissance, ne propose.

Le poids de l’ensemble reste cohérent pour une utilisation en lampe frontale. Pas de problème à ce niveau.

Les autres accessoires :

Il existe des diffuseurs « cône » blanc et rouges qui peuvent avoir une utilité en bivouac : ils transforment la lampe en chandelle.

Le filtre rouge intéressera ceux qui veulent avoir brièvement de la lumière (pour lire une carte) sans pour autant perdre leur vision nocturne.

animalier-10

Le petit détail qui ruine tout…

Franchement, la lampe aurait pu être idéale… mais… Lorsque vous portez des lunettes et utilisez le diffuseur, la position latérale de la lampe crée un reflet à la con dans vos verres. C’est sans appel: impossible d’y voir quoi que ce soit.

Porteurs de lunettes : oubliez cette solution, c’est une horreur pure et simple.

Aux autres : c’est une bonne solution d’éclairage, peut être un peu chère en regard du rapport qualité/prix une fois le cout des accessoires additionné, mais il s’agit probablement d’un des systèmes à la fois des plus robustes et des plus complets.

ADDENDUM:3 petits compléments d’information sur cette lampe.

http://www.tacticraft.com/lampe-tactique-fenix-ld10-addendum/

 

animalier-9

 

Tags: , , , , , , ,


About the Author

pratique le camping sauvage, la glane de plantes et champignons, bricole des affuts / abris de fortune... Par l'intermédiaire de Tacticraft, il souhaite aujourd'hui partager sa passion de la "verte".



4 Responses to Test de la lampe Fenix LD10 utilisée comme frontale

  1. Grom says:

    Je me demande combien coute le support tour de tête. J’ai une LD10 et une bande élastique à quelques centimes + un peu de couture m’ont fait un tour de tête ultra léger et peu encombrant qui tient bien la lampe vu qu’elle est légère.
    PS. J’aie des lunettes

  2. Johan says:

    Pour une utilisation quotidienne dans la maison et autour d’elle, j’utilise depuis presque un an une LD41. Chaudement recommandé.

  3. zozozo says:

    25€de foutu en l’air…

    prends une casquette et tu retournes le clip ceinture sur la ld10….
    compatible lunettes de vue mon ami ….

    • Florian L says:

      Bien vu ! Ma casquette est dotée d’une visière souple afin de pouvoir regarder dans un viseur (photo) sans avoir à me découvrir. Donc je peux pas, mais… je pense que les autres lecteurs vont apprécier ton tuyau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

Back to Top ↑