plantes

Published on décembre 5th, 2014 | by Florian L

0

Le sureau hièble (Sambucus ebulus) – Toxique

Le sureau hièble, aussi appelé « petit sureau » ou encore yèble. Légèrement toxique, il est parfois confondu avec le sureau noir (comestible, mais consommation non « éclairée » déconseillée). Il convient donc de connaître monsieur Yèble.

consoude-2

Les anthères pourprées des fleurs sont caractéristiques

consoude-3

le corymbe est plat ou légèrement bombé

Description :

  • Plante herbacée mesurant entre 1 et 2 mètres
  • Toute la plante dégage une odeur fétide
  • La tige est robuste dressée, à moelle blanche
  • Les feuilles sont imparipennées, composées de 7-9 folioles en forme de lance, à peine pétiolés et à bord denté.
  • Les fleurs sont blanches, en corymbe. La corolle est blanche / jaunâtre et les anthères sont pourpres.
  • Les baies sont noires pourprées à maturité, luisants. Les fruits se présentent généralement dressés.
consoude-4

toute la plante dégage une odeur fétide

Habitat :

Bois et taillis, sur sols riches rudéralisés, abords des habitations. Souvent planté pour l’ornement des parcs et jardins.

consoude-5

le bord des folioles est denté

Dates :

Floraison en juillet – aout.
Fructification au début de l’automne.

consoude-6

la feuille est composée de folioles lancéolés / imparipennés

Toxicité:

L’ensemble de l’arbuste contient des substances toxiques (glycoside – alcaloïdes cyanogéniques).
L’intoxication est le plus souvent de faible gravité, se limitant à des signes digestifs (nausées, vomissements, douleurs digestives). Il est cependant recommandé d’appeler le centre antipoison. Un médecin toxicologue évaluera le risque cas par cas et déterminera la conduite à tenir.

consoude-7

Les baies du yèble sont dressées. Celles du sureau noir sont généralement tombantes.

Utilisation :

Attention, la plante est réputée toxique. Je vous déconseille de l’utiliser. Les informations qui suivent sont inscrites à titre de curiosité.

L’ensemble de la plante était réputée être un purgatif drastique. La pharmacopée traditionnelle utilisait les baies pour leurs propriétés diurétiques et sudorifiques.
L’écorce des racines contient le plus de principes actifs.

En utilisation externe, le yèble était réputé être un excellent cicatrisant.

consoude-8

Sources :
Atlas de la flore Lorraine
Wikipédia
Jardin, l’encyclopédie

Tags: , , , ,


About the Author

pratique le camping sauvage, la glane de plantes et champignons, bricole des affuts / abris de fortune... Par l'intermédiaire de Tacticraft, il souhaite aujourd'hui partager sa passion de la "verte".



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

Back to Top ↑