matériel

Published on avril 22nd, 2014 | by Florian L

1

Review: Réchaud à bois 4Dogs LT2

Le Four Dogs LT2 est un réchaud à bois ultra léger dit « multi combustibles ». Après 3 ans d’utilisation, en voici une petite review.

Caractéristiques générales :

Le 4 Dogs LT2 tel qu’il m’a été livré se compose de 3 parties : un réchaud, une coupelle pour l’alcool et une autre coupelle / couvercle de protection.

4 dogs LT2

Le réchaud et les deux coupelles.

Le réchaud :

Hauteur : 13 cm
Diamètre à la base : 10cm
Diamètre du foyer : 7.5cm
Profondeur du foyer : 9cm
Matériau : titane
Poids : 96g

La coupelle à alcool :

Hauteur : 1.4cm
Diamètre : 9.3cm
Matériau : acier oxydable
Poids 19g

Le couvercle :

Hauteur : 0.4cm
Diamètre : 9.7cm
Matériau : titane
Poids : 10g

Prix de l’ensemble 95.5€

Finitions :

La qualité de fabrication est artisanale, c’est-à-dire que les points de soudure ne sont pas strictement alignés. En revanche, à vue d’œil, les pièces semblent parfaitement droites. Aucune partie n’a de jeu. Sur une surface plane, le réchaud n’est pas bancal.

De plus, aucune de ces soudures n’a lâché suite à une contrainte mécanique ou thermique (pourtant ce réchaud est parfois posé dans les braises d’un feu de camp et sert de « plaque de cuisson »).

Bien qu’ayant pris une bosse ou deux et quelques traces de chauffe, le réchaud est à ce jour en parfait état de fonctionnement.

Les rivets ne sont pas alignés, mais aucun ne s'est décollé.

Les rivets ne sont pas alignés, mais aucun ne s’est décollé.

Seule la coupelle d’alcool en acier fait vraiment tâche au milieu de ce set : littéralement bouffée par la rouille, je pense qu’elle ne tardera pas à se percer. Tant pis, elle sera remplacée par un fond de boite de conserve (si je continue d’utiliser ce réchaud). Cette coupelle n’est aujourd’hui plus fournie avec le réchaud. A la place, vous aurez une autre coupelle de dimensions, poids et matériau qui me sont inconnus. A priori, cette coupelle se placerait « dans » le réchaud et non plus en dessous.

Ergonomie :

Le réchaud rentre dans une popote snowpeak 900mL dans le but de gagner en volume.

Gain de volume

Gain de volume

Quelques remarques à ce propos. D’une part le réchaud fera du bruit lors de la marche et d’autre part, il salira le fond de la popote avec de la cendre, de la terre et des traces de rouille. Il convient alors d’intercaler un chiffon en papier ou en tissu entre le réchaud et la popote pour solutionner les deux problèmes d’un coup.

4 dogs LT2

Un sopalin, et le kling kling prend fin. (Slogan)

Au sol, le réchaud est assez stable en raison de son socle de 10cm. Cependant, en mode alcool, la coupelle étant peu haute, le moindre plan incliné sera préjudiciable à la quantité de carburant que l’on pourra y verser.

Une fois la tasse / popote posée sur le réchaud, aucun problème de stabilité du moment que le récipient excède les 7cm de diamètre.

A titre d’information :

Un paravent, même s’il n’a pas le premier rôle, me semble indispensable. Il augmentera nettement le rendement de votre réchaud. Un paravent pourra aussi servir à abriter le départ d’un feu de camp et se transformera en éventail pour alimenter le feu en oxygène. Attention, avec un réchaud à gaz, l’emploi d’un paravent pourrait rendre la cartouche de gaz trop chaude et engendrer une explosion.

Le paravent ici utilisé est en aluminium, il pèse 148g , mesure 58×26.5cm déplié et 10×26.5cm une fois plié. De mémoire, il a du coûter dans les 15€.

4 dogs LT2-44

Mode alcool

Un mot à propos du carburant :

Bien entendu l’alcool à bruler ne se ramasse pas dans la nature. Vous devrez l’acheter et le transporter.

En supermarché, 1L d’alcool coute environ 1.3€. Une bouteille d’1L pèse 890g.

Un flacon de 8 Oz (1 Oz = 30mL) avec bec verseur, rempli à ras bord pèse 238g.

Certaines personnes vont jusqu’à recycler les sachets de pompote en temps que flasques d’alcool ultra légères.

La coupelle, lorsque posée sur une surface parfaitement de niveau, peut contenir « humainement » 45mL (1.5 Oz). Dans la nature, la coupelle est toujours plus ou moins de travers, j’ai constaté qu’en moyenne, je versai 30mL (1 Oz) dans ce récipient.

4 dogs LT2

Lorsque la coupelle n’est pas de niveau, sa contenance effective baisse.

Installation :

– placer la coupelle sur le sol,
– remplir la coupelle d’alcool,
– allumer l’alcool,
– placer immédiatement le réchaud par-dessus puis la popote (il n’y a pas de préchauffage)

4 dogs LT2-45

Lorsque tout le carburant est consommé, que la coupelle est vide et que l’on souhaite continuer la cuisson, il faut retirer la popote, puis le réchaud (/ !\ tous deux sont brulants), remplir à nouveau la coupelle et recommencer le processus d’installation…

Ce ne serait pas un problème si l’autonomie de la coupelle était importante. Dans les faits, pour faire bouillir 500mL d’eau, il faut parfois « recharger » la coupelle d’alcool. Casse pieds mais en aucun cas insurmontable.

S’il venait à rester de l’alcool dans la coupelle ou si on souhaite éteindre le réchaud avant consommation totale du carburant, on peut placer le couvercle par-dessus la coupelle, ce qui étouffera la flamme.

Souffler sur la flamme n’est pas une bonne idée : on risque de projeter de l’alcool si la coupelle est encore bien pleine, ce qui est risque important de déclenchement d’un incendie.

Conditions tranquilou:

Bien que dénué de système de compression, La chauffe est très très très puissante, peut être en raison de la large surface de combustion (« bouche » de 9.3cm de diamètre). Par beau temps (15C°), 5 minutes suffisent pour porter 500mL d’eau à ébullition !

4 dogs LT2-19

Cependant, il n’y a aucun système pour moduler la puissance de chauffe, donc il sera difficile d’expérimenter des plats cuits à la poêle sans tout bruler (ou alors il faut tenir la poêle à la main en position surélevée, mais la combustion étant la même, on ne fait que diminuer la chaleur en augmentant les pertes, ce qui est gâcher le carburant).

La flamme monte en formant une sorte de mini tourbillon amusant à regarder. Je ne pense pas que la forme de la flamme ait un impact énorme sur la puissance dégagée : l’énergie libérée par 1mL d’alcool à bruler est la même que la flamme soit « carrée » ou « ronde » (Alcool à bruler : 6300 kcal/kg)…

Conditions moches :

Par temps froid, l’alcool à bruler peut être pénible à allumer si la température du liquide passe loin sous les 15C° (recherchez le mot clef « point d’éclair », valable pour tous les réchauds à alcool). Ceci dit, en suivant cette astuce (click), vous devriez toujours arriver à vos fins.

4 dogs LT2-18

Comme le système est dépourvu de compression, aucun préchauffage n’est requis. Au fur et à mesure que l’alcool va entrer en ébullition, la flamme va « monter ». Il convient aussi d’isoler la coupelle du froid du sol en la plaçant sur une rondelle de bois, ce qui implique dans ce cas de transporter d’une scie pliante (compter entre 100g et 200g la scie).

4 dogs LT2-42

Je découpe, lorsque je le peux, de petits « socles » dans des troncs afin de m’aménager des surfaces planes et isolées du sol.

Pour faire fondre de la neige, je préfère une combustion longue et une flamme peu puissante à une combustion courte et une flamme très puissante. Par conséquent, si produire de l’eau à partir de neige est faisable, ce réchaud en mode alcool n’est pas du tout l’outil idéal AMHA.

Par temps pluvieux, il vaut mieux cuisiner sous abri car l’eau ruisselant sur la popote ou le réchaud agit comme un système de « transpiration » et pompe les calories en vapeur inutile.

Dès qu’il y a un peu de vent, la consommation d’alcool grimpe en flèche. Si le vent est fort, il faudra un paravent très englobant et qui ne s’envole pas… Comme une tente par exemple =)

4 dogs LT2

Pas de paravent -> popote refroidie, flammes déviées…

Mini conclusion du mode alcool :

Les +
– simple
– fiable
– rapide à mettre en place
– carburant pas cher et commun
– chauffe puissante si on est pressé de manger lyo ou de boire son café

Les –
– chauffe trop puissante pour faire autre chose que bouillir de l’eau.
– si on prévoit de n’utiliser que de l’alcool pendant le séjour, ce réchaud est lourd (et cher) pour un réchaud à alcool. Il existe de bien meilleures alternatives, plus légères et moins chères (cat stove, P3RS et cie)
– contenance de la coupelle qui oblige souvent un re-remplissage en milieu de chauffe
– on doit trimballer son carburant (valable pour tous les réchauds à hydrocarbures bien sur)
– la coupelle est à même le sol, c’est une source de pertes thermiques et/ou d’endommagement de ce qui se situe en dessous.
– Le récipient peut fuir

4 dogs LT2-4

Mode esbit

Un mot à propos du carburant :

Comme pour l’alcool à bruler, les tablettes esbit s’achètent. Dégageant un peu plus d’énergie par kilo que de l’alcool à bruler (esbit 7400 Kcal / Kg ; alcool à bruler 6300Kcal / Kg) le prix des tablettes est très élevé : la boite de 20x4g est à 3.5€ soit à peu près 44€ le kilo !

Personnellement, le prix est un sérieux frein. Je réserve l’emploi de ces tablettes pour d’autres circonstances (allume feu, combustible d’urgence etc.).

4 dogs LT2-22

Installation :

– Placer éventuellement le couvercle sous le réchaud
– Placer le réchaud
– Allumer « à la main » la tablette esbit
– La jeter dans le réchaud

Lorsque la flamme commence à faiblir, pour continuer la cuisson, on doit soulever la popote et jeter une autre tablette dans le réchaud qui sera à son tour allumée par la première.

4 dogs LT2-23

Conditions tranquilou :

Pour ceux qui connaissent, la chauffe est celle d’une tablette esbit. Je trouve que l’espace entre la tablette et le fond de la popote est un peu important (11cm d’écart) mais c’est chipoter car ça fonctionne bien.

Pour moduler la puissance de chauffe, on peut couper la tablette en petits morceaux et les ajouter au fur et à mesure.

Pour faire bouillir 1/2L d’eau, généralement il me faut deux tablettes de 20g et une bonne quinzaine de minutes.

4 dogs LT2-21

Conditions moches :

Je vais être franc, j’ai rarement utilisé des tablettes esbit en conditions hivernales dans un réchaud.

Les contraintes sont un peu les mêmes qu’avec l’alcool à bruler :
– le froid ambiant rend les tablettes plus difficiles à allumer
– le vent et l’humidité vont augmenter les pertes de chaleur, donc diminuer le rendement et donc augmenter la consommation en carburant.

Mini conclusion du mode esbit :

Bon, ce texte n’est pas une « review » des tablettes esbit mais je me permettrai le commentaire suivant. Pour moi, l’intérêt du combustible solide est de pouvoir réchauffer un récipient sans avoir besoin de réchaud, ni de faire un feu : on bricole un support à popote avec deux bouts de bois, on place le combustible à même le sol (de préférence sur un élément isolant pour améliorer le rendement), on enflamme et basta.

Compte tenu du prix de ce combustible et de celui de l’alcool à bruler et compte tenu des performances et contraintes similaires à l’alcool à bruler… Quitte à transporter son propre carburant, je ne vois pas d’intérêt à préférer de l’esbit à de l’alcool à bruler pour une utilisation courante avec ce réchaud.

Mode bois

4 dogs LT2-31

Un mot à propos des réchauds à double parois :

L’intérêt d’un réchaud à double parois se résume en un mot : le rendement, c’est-à-dire obtenir plus de chaleur avec moins de bois…
Il y a trois ans, le concept m’avait séduit, mais aujourd’hui, je me pose cette question: pourquoi rechercher un bon rendement lorsqu’on est dans un environnement boisé et donc en présence d’un carburant abondant, disponible et gratuit ?!

Cette question est d’autant plus pertinente qu’un réchaud à double parois, de par sa construction est :
– plus lourd qu’un réchaud à simple paroi
– plus volumineux qu’un réchaud à simple paroi pour une contenance égale du foyer

Conditions tranquilou

Ce réchaud à bois fonctionne idéalement avec des morceaux de bois de la taille d’un crayon. En règle générale, pour tout feu impliquant du bois, plus le combustible sera sec et plus il sera facile de faire un feu… C’est particulièrement vrai avec ce réchaud. Par conditions « tranquilou », on entendra alors temps sec de chez sec, c’est-à-dire une humidité ambiante telle que les feuilles mortes doivent « croustiller » sous le pied.

4 dogs LT2

On recherchera en priorité des branchettes tombées, restées accrochées en l’air car séchées par le vent.

Préparer le combustible pour le réchaud ne prend pas énormément de temps : tout se brise à la main sans outils. Comptez quand même entre 5 et 10 minutes.

4 dogs LT2-27

Si le combustible est bien sec, une poignée d’herbe ou une allumette de bois gras suffit pour démarrer le feu de « haut en bas ». On verra comment démarrer ce réchaud en conditions humides, mais ce n’est pour le moment pas le propos.

4 dogs LT2-29

On peut observer un léger dégagement de fumée blanche : il s’agit de vapeur d’eau. En effet, malgré que le combustible ait l’air sec, il contient toujours un minimum d’eau. Ceci va poser problème en conditions humides comme on va le voir par la suite.

4 dogs LT2

Observez le dégagement de vapeur. Pourtant lors de la photo, le combustible était sec et cassait en faisant un bruit … « sec ».

Une fois la température critique atteinte, le réchaud entre en pyrolyse : la flamme semble sortir des parois et non plus du combustible. On notera aussi l’absence totale de fumée.

4 dogs LT2-36

Plusieurs problèmes se posent :

On doit alimenter toutes les 30 secondes le réchaud en ajoutant un peu de bois. Ce qui monopolise notre attention. De plus, si on met trop de brindilles d’un coup, cela « refroidit » le foyer, la pyrolyse se coupe et le réchaud chauffe moins… Au pire, ça fume beaucoup et ont doit souffler sur les braises pour relancer le processus. Au mieux, la flamme baisse un peu puis repart de plus belle.

4 dogs LT2

On est vraiment obligé de « camper » et de focaliser son attention sur ce réchaud. Sinon, il s’éteint rapidement.

Si on ne met pas assez de combustible, par crainte de trop refroidir le foyer, la chaleur baisse, la pyrolyse se coupe mais des flammes restent. C’est une situation délicate car le combustible que l’on rajoutera va forcément faire entrer le réchaud en mode « fumée ».

4 dogs LT2-37

Dans un cas comme dans l’autre, avoir à portée de main de très fines brindilles ainsi que du bois gras taillé en allumettes vous aidera à rattraper quelques erreurs de « pilotage ».

Il en découle un fait : ce réchaud demande une attention constante et un apprentissage même en conditions optimales. Vous ne pouvez pas mettre votre plat/eau à chauffer et faire autre chose en attendant.

Enfin, lors de combustions longues, il est possible que le fond du réchaud se bouche avec les cendres et les charbons. Ça fume beaucoup et tout allume feu jeté dans le foyer s’éteint invariablement. Il y a deux solutions. Soit on saisir le réchaud avec une pince à plat et on secoue pour que les résidus tombent ou s’aèrent. Soit on vide carrément toutes les braises sur le sol, on ne récupère que les plus incandescentes et on relance le réchaud avec un allume feu et du combustible « neuf ».

Concrètement, par une température de 15C°, le temps nécessaire pour porter à ébullition 500mL d’eau peut varier de 15min à … 30min en fonction de l’humidité du bois et sa propension à boucher le fond du réchaud..

Lorsque le feu est « fini », il reste très peu de cendres. En revanche, le sol situé sous le réchaud aura reçu une quantité très importante de chaleur. Il doit être refroidit avec de l’eau comme lors de l’extinction d’un peu de camp (avec un besoin en eau moindre).

Enfin, il faut dire que le mode « bois » noircit le fond de popotes et « tâche ».

Conditions moches :

Dès que le temps est humide, et cela comprend la simple rosée du matin, utiliser ce réchaud devient très difficile, pour ne pas dire impossible.

Pourquoi ? Parce que le foyer n’est pas assez gros et chaud pour faire s’évaporer l’eau contenue dans le combustible.

Pour commencer, allumer le réchaud « de haut en bas » avec une allumette de bois gras : on oublie. Il faut un allume feu plus sérieux comme un morceau d’esbit.

4 dogs LT2-25

Ce que je préfère faire dans ces cas là, c’est de remplir à moitié la coupelle d’alcool, remplir le réchaud de bois, allumer l’alcool puis placer le réchaud. Le réchaud démarre donc en mode alcool et va commencer à chauffer ma tasse tout en faisant sécher le bois. Ensuite, l’alcool est épuisé et le réchaud continue en mode bois. C’est de cette manière que j’ai utilisé ce réchaud la plupart du temps.

Au printemps été, pour pallier au problème de condensation le matin, le mieux est de couper son combustible le soir et le mettre à l’abri dans ses affaires…

Mini conclusion mode bois :

Les + :
– pas besoin d’outils pour couper son combustible, à prendre en compte dans le poids relatif du réchaud.
– Besoin d’une faible quantité de combustible pour faire bouillir 500mL d’eau (une poignée de brindilles). Ceci qui rend ce réchaud idéal dans les milieux où le combustible est rare.
– peu de cendres résiduelles
– pas de fumée dégagée lorsque fonctionne correctement…

4 dogs LT2

Comme il résiste très bien à la chaleur, ce réchaud sert parfois de « plaque de cuisson » en le posant simplement au dessus des braises.

Les – :
– … fume énormément dès que la pyrolyse est contrariée (par baisse de température, asphyxie, vapeur d’eau etc.)
– beaucoup trop sensible à la moindre trace d’humidité dans le bois
– demande une attention constante et un apprentissage
– dégage une chaleur au sol qui interdit une utilisation sur sols inflammables
– le foyer se bouche tout seul au bout d’un moment, provoquant une asphyxie du feu

Verdict

4 dogs LT2-30

Certes, la qualité de fabrication est bonne. Certes le 4 Dogs LT2 est léger et ce d’autant plus qu’il ne nécessite pas d’outils de coupe pour l’alimenter en bois car tout le combustible se casse à la main…

Mais pour un réchaud à bois, son fonctionnement est capricieux… pour ne pas dire franchement casse couilles en conditions à peine dégradées.

En ce qui concerne le mode alcool, la puissance de chauffe conviendra tout à fait aux consommateurs de plats lyophilisés. Mais la flamme est trop violente, tout finit brulé si on n’y prend pas garde. De plus, il existe des alternatives plus pertinentes que le 4dogs pour tout randonneur désireux de cuisiner à l’alcool (cat can stove, p3rs et moults produits moins chers ET plus légers)

Alors oui, c’est un avis plutôt négatif. Ceci étant, ce réchaud m’a rendu bien des services en automne/hiver grâce à sa capacité à économiser l’alcool à bruler en ajoutant du bois dans le foyer et lors des mois les plus chaud de l’année, le réchaud fonctionne suffisamment bien pour remplir son office.

Reste à se poser la question sans jeu de mots : est ce que le prix en vaut vraiment la chandelle. Pour 90€

Tags: , , , , , , , , , , , , ,


About the Author

pratique le camping sauvage, la glane de plantes et champignons, bricole des affuts / abris de fortune... Par l'intermédiaire de Tacticraft, il souhaite aujourd'hui partager sa passion de la "verte".



One Response to Review: Réchaud à bois 4Dogs LT2

  1. Houdoy says:

    J’ai le même réchaud et je confirme son côté capricieux et sans inertie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.

Back to Top ↑